42  Voir Autoportrait en costume oriental avec chien (Paris, Musée du Petit Palais), ibid., p. 117. Ce dernier ne reflète pas seulement une portion du crâne, mais dévoile la naissance même de cette Vanité. 41La confession finale du Dr Jekyll, intitulée « Henry Jekyll's Full Statement of the Case, » s'inaugure dans la tradition du récit autobiographique : I was born in the year 18- to a large fortune, endowed besides with excellent parts, inclined by nature to industry, fond of the respect of the wise and good among my fellow-men, and thus, as might have been supposed, with every guarantee of an honourable and distinguished future (168). On ne saura jamais ce que le peintre est en train de peindre, mais on peut deviner ce qu'il n'était pas en train de peindre : pas son autoportrait, au sens traditionnel du terme, vu les dimensions du chevalet. 6  Contrairement à l'effet produit par le roman de Valerie Martin, Mary Reilly (1990), où la description par la servante amoureuse du Dr Jekyll du cabinet de ce dernier donne l'impression d'un ameublement saturé d'objets et de signes (Double day, Black Swan, p. 48). Evacuée comme objet, la peinture devient omniprésente comme modèle. View all. 47  Stevenson serait de ce point de vue plus proche de Maupassant et du Horla (1887), dont il est l'exact contemporain. C'est là sans doute le premier tournant de sa confession, qui tient non pas tant à la scène décrite – après tout, chronologiquement, Utterson, Enfield et Lanyon ont déjà décrit les métamorphoses du docteur – mais plutôt aux conditions mêmes de l'écriture autobiographique : There was no mirror, at that date, in my room ; that which stands beside me as I write was brought there later on, and for the very purpose of those transformations (178). Il est ainsi le premier lecteur de ces deux textes. Miroir secondairele miroir secondaire est monté sur la : plaque correctrice et réfléchit la lumière concentrée par le miroir primaire dans l'oculaire. Quant à sa maxime favorite, elle tend à faire de lui un Caïnite, et semble propice à un renversement : laisser son frère aller au diable comme il l'entend... peut signifier qu'on est tolérant, ou bien qu'on ne fait rien pour empêcher la perdition de son prochain. de l'Espace Européen, 1990). 8Le feu qui brûle dans la cheminée ne semble pas réchauffer un Jekyll frigorifié et recroquevillé qui a l'air, quand son ami le notaire vient lui rendre visite, « deadly sick » (78). Cette nouvelle fonction ne va pas dans le sens du recollement – ou du récolement, dirait Lacan19 – de la personnalité. « Quelqu'un » le regarde « par-dessus l'épaule » et le surprend dans son travail. ‘I incline to Cain's heresy,’ he used to say quaintly : ‘I let my brother go to the devil in his own way.’ In this character it was frequently his fortune to be the last reputable acquaintance and the last good influence in the lives of down-going men. by Hélène Laulan on Vimeo, the home for high quality videos and the people who love them. 67Le petit tableau de Rembrandt est bien sûr l'ancêtre en miniature des Ménines de Vélasquez (318 x 276 cm), où la figure du peintre est également rapetissée par rapport à la toile qu'il est en train de peindre : mais la différence majeure tient au fait que le miroir à la place duquel nous sommes est présent au fond du tableau, avec le couple royal. De fait, dans tous les textes (romans, mais aussi essais) qu'il consacre à la décoration intérieure des maisons, on remarque chez lui une prédilection pour l'inachèvement, le strict minimum, voire l'absence pure et simple. Alain Michon." HomeNuméros2 Dr Jekyll and Mr Hyde : autoport... ... maintenant il m'arrive, en écrivant, de comprendre qu'au même instant où chaque caractère particulier est tracé sur le papier, non seulement la partie inférieure de ma plume est en mouvement, mais encore qu'il ne peut même pas exister en elle le moindre mouvement, sans qu'il soit aussi reçu à la fois dans toute la plume, dont la partie supérieure décrit aussi dans l'air toutes ces formes différentes de mouvements, quoique dans ma conception rien de réel ne passe d'une extrémité à l'autre. 90Dans ces dernières lignes émouvantes, on sent que le Dr Jekyll, ou du moins cette créature qui dit encore « Je », n'a plus qu'une solution, avant que ce « Je » ne soit entièrement devenu celui de Hyde, poser la plume, acte qu'il décrit comme une sorte de suicide : Here, then, as I lay down the pen, and proceed to seal up my confession, 1 bring the life of that unhappy Henry Jekyll to an end (222). 40Le portrait de Lanyon par Utterson porte la trace d'un drame antérieur, intérieur, échange d'un portrait par un autre, celui d'un changement brutal de portrait : Lanyon a vu l'impossible, et ne s'en remettra pas. Comme dit très bien Stoichita. Tous quatre sont des noms de personnages ayant vécu au XVIIe siècle en Angleterre : 82– Thomas Carew, poète et courtisan (1594/5-1639/40). Jean-Pierre Naugrette, “ Dr Jekyll and Mr Hyde : autoportrait au miroir…”, Sillages critiques [Online], 2 | 2001, Online since 01 July 2014, connection on 10 January 2021. Ici encore, le notaire joue un rôle essentiel, mais cette fois en tant que focalisateur de toute la première partie -c'est en tout cas à travers son regard que l'enquête policière de Mr Seek est menée jusqu'à la découverte des deux manuscrits posthumes écrits par les docteurs Lanyon et Jekyll à la première personne, premier effet de miroir interne de la deuxième partie. En première approximation, nous considérons que le miroir sphérique est suffisamment éloigné de la lentille convergente donc ue le point S’ se trouve au foyer de la lentille convergente. L'autoportrait de la peinture en train de se faire débouche sur une résolution ironique des contraires : en se représentant, le peintre s'est évacué lui-même. But he had an approved tolerance for others ; sometimes wondering, almost with envy, at the high pressure of spirits involved in their misdeeds ; and in any extremity inclined to help rather than to reprove. Le travail de l'artiste est ainsi vu à la fois comme étant extérieur et intérieur à l'oeuvre qu'il produit.25. Ironiquement, c'est Utterson, une fois Hyde parti, qui est présenté comme. Tout le monde a donc vu Hyde, mais personne ne peut le décrire complètement, sans doute parce que Hyde représente le refoulé monstrueux de toute une société,16 et que voir Hyde c'est donc se voir soi-même. D'où son silence sur les plaisirs en question, qu'il se contentera de décrire, laconiquement, comme « undignified » chez Jekyll et « monstrous » chez Hyde (186), sans que le lecteur en sache plus. L'impression d'ensemble qu'on voudrait nous donner, c'est que Mr Utterson, austère qu'il est envers lui-même, est tolérant envers les autres, et prêt à les aider en cas de besoin. Peu à peu, en effet, le « Je » inaugural du Dr Jekyll va se déliter, s'effriter, se fragiliser à mesure qu'il évoque et analyse ses relations avec Mr Hyde. Finden Sie aktuelle Lose und Lose vergangener Auktionen von Herbert Tobias. L’œil difforme semble … Le seul moment où un quelconque cadrage semble possible est celui où le docteur s'encadre littéralement à l'une des fenêtres sur cour, or c'est là que, sous le regard effaré de Utterson et Enfield, le portrait qui commençait à s'esquisser s'efface inexplicablement : But the words were hardly uttered, before the smile was struck out of his face and succeeded by an expression of such abject terror and despair, as froze the very blood of the two gentlemen below (106). Dans tous les cas, le drame de Jekyll-Hyde, c'est l'impossibilité d'effectuer un (auto)portrait stable. On remarque que là où Vélasquez se représente in medias res, en train de peindre, Rembrandt se figure en retrait, détaché : il a fait trois pas en arrière. Qui s'est déguisé de la sorte ? 15  « stealing like a thief to Harry's bedside » (54). Escher Company – Baarn – Holland. Le paradoxe de Mr Utterson, c'est que sa quête de Mr Hyde ne débouche pas sur autre chose que le portrait effaré de lui-même : comme si, à la surface de sa propre réflexion, sur le miroir tranquille de ses jours, quelque diable risquait d'apparaître en faisant la grimace, pavé dans la mare de ces eaux calmes. De cette forme d'autobiographie à la Clarendon, ne restera ici que cette trace, ce fragment du testament où Jekyll, on l'a vu, parle de lui-même à la troisième personne : fragment brièvement cité par Utterson, trace d'une trace. 24Portrait (faussement flatteur) et titre (faussement policier) se répondent pour faire d'Utterson un faux détective aux mains pleines. Sa tête est légèrement tournée vers la gauche, son pinceau approche la toile. Entre ces deux éléments se trouvent d'autres objets qui font allusion soit au temps qui passe (la montre, le luminaire éteint), soit à la fragilité de l'existence (la noix cassée, le verre, la plume), soit encore aux arts (le violon, de nouveau la plume). Jekyll s'arrête juste à temps, au stade de l'oblitération où le miroir ne renvoie plus qu'à lui-même, avant que ne surgisse l'Autre dont on peut deviner la présence en filigrane ou en creux, en négatif, pendant qu'il écrit, comme dans la célèbre description par Descartes de Descartes écrivant, dans les Regulae : ... maintenant il m'arrive, en écrivant, de comprendre qu'au même instant où chaque caractère particulier est tracé sur le papier, non seulement la partie inférieure de ma plume est en mouvement, mais encore qu'il ne peut même pas exister en elle le moindre mouvement, sans qu'il soit aussi reçu à la fois dans toute la plume, dont la partie supérieure décrit aussi dans l'air toutes ces formes différentes de mouvements, quoique dans ma conception rien de réel ne passe d'une extrémité à l'autre.51, 95L'autoportrait impossible de Hyde, ce sont ces contours de la plume suspendus dans l'air, dont l'ombre immatérielle est néanmoins portée sur le texte de Jekyll écrivant. En quelques mots, Jekyll suggère ici deux phases essentielles dans sa vie, qui ont toutes trait à la présence ou l'absence du miroir, et sa fonction par rapport à ces métamorphoses : 451) la nuit de la première métamorphose, Jekyll n'a pas de miroir dans son cabinet : il doit donc aller vérifier dans sa chambre. 28comme s'il avait échangé avec Hyde une inquiétude d'abord peinte sur le visage de ce dernier à la vue du notaire, preuve que Hyde and Seek est bien le couple primordial, c'est-à-dire infernal de l'action. Stevenson, « Olalla », in Two Gothic Tales, Paris, Le Livre de Poche Bilingue, n° 8751, 1992, p. 204. Sillages critiques est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International. 44On comprend alors que le docteur effectue sous nos yeux un autoportrait, mais qu'il s'agit d'un autoportrait au miroir. D'où ce dialogue étrange entre Poole et Utterson lorsqu'ils découvrent le miroir dans le cabinet du docteur : This glass has seen sortie strange things, sir,’ whispered Poole. 8  R. Barthes, S/Z, xxiii, Paris, Ed. 61On peut essayer de synthétiser les remarques de Stoichita autour des polarités suivantes : 62* présence/absence : là où le peintre du XVIe siècle, chez Parmigianino, semble envahir le cadre ovale du miroir, le XVIIe, lui, parce qu'il est peut-être plus désabusé sur la place de l'homme dans l'univers et dans l'art, joue sans cesse sur l'éventualité d'une absence du peintre au moment même où il semble inscrire le peindre dans le tableau via le miroir : La Vanité de Simon Luttichuys présente quelques objets habituels dans tout tableau de ce genre : crâne, sablier, coquille, fleur, livre, miroir. A eux deux, ils se sont mis d'accord tacitement pour évacuer Jekyll en l'attaquant doublement : de l'extérieur pour un Utterson qui va pénétrer plus avant dans la maison labyrinthique du docteur, de l'intérieur pour un Hyde qui va envahir peu à peu « la forteresse de l'identité » (the very fortress of identity, 176), pour reprendre la métaphore de Jekyll dans sa confession finale, où la « maison » devient métaphore de son moi.14 Si Utterson n'a pas besoin de décrire Hyde plus avant, c'est qu'il est une partie de lui-même, son double, comme le montre la rêverie nocturne du notaire, dans laquelle il fantasme un Hyde malfaisant venant réveiller Jekyll en pleine nuit et lui ordonnant de faire ses quatre volontés.15Comme le montre Freud, le rêve est toujours égoïste, et Mr Utterson, en rêvant à Mr Hyde, ne fait que se représenter lui-même. C'est pour mettre un terme à cette répression continuelle qu'il envisage de scinder ces deux entités rivales en lui. 44  Sur ces deux points, voir J.-P. Naugrette, « The Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde : essai d'onomastique, » Cahiers Victoriens & Edouardiens, ed. 16  On retrouve ce refus de regarder à la fin du Master of Ballantrae, où Mackellar se refuse à regarder le Maître sortant de sa tombe : mais ce refus émane de raisons techniques, Stevenson ne voulant pas que son roman bascule dans le surnaturel. Artist: Maurice Georges Poncelet (French, 1879–1978) Title: Autoportrait au miroir, 1929 Medium: oil on panel Size: 34.8 x 26.8 cm. Et le seul « portrait » mentionné comme objet par Stevenson est celui du père de Jekyll, que Hyde, entre autres méfaits, a sauvagement détruit : scrawling in my own hand blasphemies on the pages of my books, burning the letters and destroying the portrait of my father... (218). Autoportrait Au Miroir, 1984; 37 x 28 x 16 cm. Prints available from €19 | $22.49 C'est le cas chez Hondius, qui inscrit sa propre signature sur une plaque gravée, à l'extrémité gauche de l'image, avec une figure d'Hercule : sa signature, « Hh », joue alors sur la polarité Hercule/hondius, l'initiale du nom du peintre étant rapetissée par rapport à celle du géant représentée sur la plaque où elle le côtoie. 35  J.-M. Beyssade, « Commentaires » à l'édition du Livre de Poche pré-citée, p. 183. 29  J. Lacan, « L'anamorphose », op. 49L'agrandissement fait alors apparaître la figure du peintre comme une image érigée, phallique. - Distance de sortie du foyer étudiée pour les deux modes d'imagerie : Planétaire (Barlow, correcteur de réfraction et caméra d'imagerie planétaire), F/D final F:35. 73Mais ce regard porté sur la vanité des choses de ce monde concerne aussi celui du peintre, et ce doublement : 74– en tant que spectateur-peintre du tableau, il a été le premier à voir le crâne. 9Même la description de l'appartement occupé par Hyde à Soho, qui dénote un goût certain - y compris « a good picture » que Mr Utterson interprète comme un cadeau du « connoisseur » (74) qu'est Jekyll à Hyde - donne à voir une image de raréfaction et de dévastation : ... the rooms bore every mark of having been recently and hurriedly ransacked ; clothes lay about the floor, with their pockets inside out ; lockfast drawers stood open ; and on the hearth there lay a pile of grey ashes, as though many papers had been burned (74).

Oeufs De Cabillaud Fumés Leclerc, Vincent Clerc Taille, Lettre Demande De Modification Du Plu Par Un Particulier, Muffin Santé Protéine, Webcam Place De La Bastille, Dossier Fsl 83, Vocabulaire Riche Liste, Consulat Italien Paris Téléphone, jean Lecanuet Fille, Le Temps Des Secrets Barratier, Salon Camping-car Angers 2020, Fondation Des Lys,