La commune de Saint-Savin est située en bordure sud-orientale de la région naturelle de L'Isle-Crémieu, en limite des Terres froides qui est riche en débris d'oursins et quelquefois même de débris de crustacés[4]. D’importants travaux seront alors entrepris entre 1855 et 1863 grâce à l’architecte Boeswilwald et à l’appui de Prosper Mérimée. Le statut officiel du blason reste à déterminer. A l’arrière de ce bâtiment, où se trouvait une “grande allée de promenade”, s’étendaient les jardins et vergers. Le patrimoine linguistique est le Gabaye, variante de la langue poitevine Saintongeaise. Homme de confiance de M. Montrozier (propriétaire du Tissage du Vernay à Nivolas Vermelle), il acquiert l'usine de tissage de Saint Savin en 1924 et devient patron à son tour. Librairie en ligne, achat ouvrage, catalogue livres d'histoire. Saint-Savin doit sa résurrection en 1640 aux Bénédictins de Saint-Maur. Il va y vivre en ermite pendant treize ans, une vie rude et austère, émaillée de nombreux miracles avec pour seule demeure une fosse creusée dans un rocher. Au moyen âge, Saint-Savin est recouvert de forêts entrecoupées de landes où poussent des fougères, des bruyères et des ajoncs. Une des principales entreprises de la ville est la société Ytong-Siporex ; fabricant de béton cellulaire. En 1790, trois moines seulement y résidaient encore, mais la Révolution Française mettra un terme définitif à toute forme de vie monastique. L'histoire locale Jahrhunderts, stellt den ältesten Gewölbebau des Poitou dar und ist berühmt für die weitgehend erhaltenen Deckenmalereien des 11. und 12. Annick Auffray, Alain Brisson, Agnès Tamburini, Valérie Dziak, Véronique Maloisel, Sophie Martinoni-Lapierre, rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr, Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années, 45° 37′ 46″ nord, 5° 18′ 24″ est, Communauté d'agglomération Porte de l'Isère, Fichier d’autorité international virtuel, Site de Persée, Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, année 1963, volume 32, Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité, Annuaire des Villes Jumelées > Pays : _ > Région : RHONE-ALPES > Collectivité : ISERE, Jumelage Saint-Savin / Verchères (village du Québec)* voir catégorie «Association et comités», Calendrier départemental des recensements, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, École des hautes études en sciences sociales, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saint-Savin_(Isère)&oldid=177067695, Commune dans l'arrondissement de La Tour-du-Pin, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article avec modèle Infobox Commune de France, Article avec une section vide ou incomplète, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Article utilisant le modèle Dictionnaires inactif, Page pointant vers des bases relatives à la géographie, Page pointant vers des bases relatives aux organisations, Portail:Communes de France/Articles liés, Portail:Auvergne-Rhône-Alpes/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Fils de Louis-Joseph Auguste de Menon de Ville. Origine et histoire de l'Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe L'abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe est située à Saint-Savin dans le département de la Vienne. Des occupations datant du Néolithique ont été identifiées sur le territoire de communes voisines, telle que de Saint-Marcel-Bel-Accueil (grotte de Messenas), située à moins de 5 km de Bourgoin. Le comte fit don aux bénédictins de la vallée de Cauterets, à charge pour eux de bâtir une église à Cauterets et “d’y entretenir les cabanes des bains”. Le Saint-Savin sportif de rugby, créé en 1930, a été Champion de France de Fédérale 3 en 2009 puis a évolue ensuite en Fédérale 2[15]. En 2018, la commune comptait 4 094 habitants[Note 1], en augmentation de 7,03 % par rapport à 2013 (Isère : +2,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %). à mi-chemin entre Lourdes et les stations touristiques de Cauterets, Hautacam , Luz, Barèges / La Mongie et Gavarnie. Il faut remonter à l’époque carolingienne pour comprendre les origines de la fondation de l’abbaye de Saint-Savin. Il retourna paisible à Dieu et une localité de la vallée porte son nom: 65400 Saint Savin. C ette gestion dura jusqu’au 1er octobre 1840, date à laquelle fut créée, par ordonnance royale de Louis Philippe et à la demande unanime des huit communes, la Commission Syndicale de la Vallée de Saint-Savin. INFOS 2020 : reprise des activités à partir de début juin. L’audacieuse du Poitou Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’abbaye de Saint-Savin est un trésor exceptionnel. Les habitants de Saint-Savin s'appellent les Saint-Savinois. A l’arrière de ce bâtiment se trouvait la terrasse et son “jardin aux fleurs” dominant la vallée. Positionnée dans le nord du département, la commune est adhérente à Communauté d'agglomération Porte de l'Isère dont le siège est fixé dans la commune voisine de l'Isle d'Abeau. Tombée en ruines, elle sera relevée au XIXe siècle ; le 12 octobre 1862 en effet eut lieu la bénédiction de la chapelle nouvellement bâtie. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité du canton, de la communauté de communes, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local. Elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO car elle abrite un très bel ensemble de peintures murales romanes très complet, bien conservé et unique en Europe. 1080 marque un tournant dans l’histoire du monastère. Le couvent primitif de Bencer a complètement disparu. Ce monastère bénédictin construit au XIIe siècle, étendait en effet son domaine jusqu’à la haute vallée de Cauterets et à ses eaux thermales. Cette vente sera entérinée en 1923. Subsiste de nos jours l’imposante abbatiale du XIIe siècle, la salle capitulaire ainsi que quelques chapiteaux et colonnes provenant du cloître (visibles au Trésor). Saint-Savin, commune française de la Vienne; Larrivière-Saint-Savin, commune française des Landes, ne porte ce nom que depuis 2006, après avoir porté successivement les noms de "Saint-Savin" puis de "Larrivière", mais la paroisse se dénommait "Saint-Savin" au Moyen Âge, développée autour d'un "oratoire de Saint-Savin" détruit en 1569. L'édifice date du XIIe siècle, transformé aux XVe et XVIe siècles. La commune possède aussi un club de basket-ball avec une école de basket. De nos jours, une messe y est célébrée chaque année au mois d’octobre. Il y a 4037 habitants à Saint-Savin. Savin est espagnol, originaire de Barcelone. Avec ses volumes équilibrés, elle témoigne de l’architecture romane occidentale. L’aile nord (aujourd’hui mairie et école) était occupée par le réfectoire, la cuisine, la salle et la chambre des hôtes, le lavoir et la boulangerie, à l’étage par la bibliothèque et l’infirmerie. I/histoire même de Saint-Savin conduit à écarter la première datation, les différences par rapport aux autels du xie s. amènent à rechercher plutôt une autre période de construction, c'est-à-dire à situer ce fragment de préférence aux ixe-xe s.64. Depuis cette date, la route passe ainsi par Chauvigny et Saint-Savin, contrairement à l’ancienne voie romaine, établie plus au sud et qui traversait Saint-Pierre-Les-Eglises et le Gué de Sciaux à Antigny. Saint-Savin est situé dans l'extrême nord du département de l'Isère, dans la région dite des Terres froides[3], à 5 km au nord-est de Bourgoin-Jallieu et est proche du département de l'Ain. L'histoire médiévale de la commune se fait à travers celles des villages de Saint-Savin et de Demptézieu. Histoire de Saint-Savin (1992) Cartes et plans (8) Rand'Enigmes (2013) Histoire de Saint-Savin La vie de Saint-Savin Savin est espagnol, originaire de Barcelone. La région de Saint-Savin présente un climat de type semi-continental[5] qui se caractérise par des précipitations importantes au printemps et moins marquées en été qu'en hiver. Jahrhunderts. C'est Charlemagne en personne qui a fondé l'Abbaye au lieu dit le Cerisier sur la rive ouest de la Gartempe, autour des années 800. C’est au cours de cette période de grande prospérité qu’au XIIe siècle l’église abbatiale va se construire. La commune porte le nom de saint Savin, frère de saint Cyprien, qui, bien que d'origine macédonienne, se serait installé dans le Poitou où il aurait été martyrisé. Il est élu maire de … Afin de pouvoir retrouver facilement le nom des maires successifs et conserver une trace de l'histoire politique de la commune, nous vous proposons un historique compilant le nom et les dates de mandats de tous les élus connus qui ont dirigé la mairie de Saint-Savin depuis la Révolution. Les bâtiments seront vendus comme Biens Nationaux et l’église, sur demande des habitants, deviendra paroissiale en 1791 en remplacement de l’église Saint Jean, devenu trop petite et vétuste. Aujourd’hui église paroissiale, elle témoigne d’un riche et très long passé monastique. L’abbaye connut quelques désordres lors des Guerres de Religion et c’est très affaiblie qu’elle apparaît au début du XVIIe siècle. Monographie locale ville et village. « Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, Saint-Savin et Demptézieu n'ont formé qu'une seule et même communauté d'habitants Â», dont Demptézieu était le centre de la châtellenie, notamment avec le château fort[8]. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Vivez une visite unique, à la découverte du plus grand ensemble de peintures murales d’Europe (XI e - XII e siècles) et d’un véritable laboratoire d’innovations au fil des siècles. L'histoire médiévale de la commune se fait à travers celles des villages de Saint-Savin et de Demptézieu. Le bourg est vers 230 mètres d'altitude, mais l'altitude maximale du finage communal est de 403 mètres, l'altitude minimale étant de 213 mètres. Le secteur actuel de Saint-Savin et du Nord-Isère se situe à l'ouest du territoire antique des Allobroges, ensemble de tribus gauloises occupant l'ancienne Savoie, ainsi que la partie du Dauphiné, située au nord de la rivière Isère. Une chapelle fut construite sur l’emplacement de son ermitage. Au cours des siècles suivant , on observe les graphies suivantes Saint-Savignus (XIIe siècle), Saint-Sabinus (XIIe siècle) et Saint-Sabini (XIIe siècle)[1]. Il devient le précepteur de son cousin, le jeune Gomellus, qu’il éveille à la foi. L’histoire de l’abbaye de Saint-Savin commence trois siècles avant son édification. Le monastère date au moins du Xe siècle et a été construit en lieu et place d'un fort gallo-romain dénommé anciennement Palatium Æmilianum par Charlemagne. En viticulture, le territoire produit le vin de Pays des Balmes Dauphinoises au sein du label Isère (IGP). Découvrez l'histoire de l'abbaye de Saint-Savin et de ses peintures murales exceptionnelles, inscrites sur la Liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Vers le Ve siècle saint Savin s’y retira avant d’établir son ermitage dans la montagne à Pouey-Aspé. Voir plus d'idées sur le thème abbaye, poitou, poitou charentes. D'or au chardon d'azur issant d'un croissant de gueules.. En 1100, on a tout achevé, fresques comprises. Une charte de 860 environ (reproduite au XVe siècle dans le Livre Vert de Bénac) cite déjà le nom de ce moine-ermite. Il a vraisemblablement vécu au début du Vème siècle. Leurs reliques y sont retrouvées 300 ans plus tard et une église abbatiale y est édifiée pour les conserver. Les bâtiments s’articulaient autour d’un cloître pratiquement carré; l’abbatiale se situe au sud de l’ancien cloître. L'abbaye de Saint-Savin est un fleuron de l'art roman du XIe et XIIe siècles. Dominant la vallée du Gave de Pau et entourée par les montagnes du Lavedan, se dresse fièrement l’abbatiale romane de Saint-Savin. Découverte histoire d'une commune, d'un département, d'une région de France. Très vite, il donne une vigoureuse impulsion à l'usine, et fait de Saint Savin, un haut lieu du Tissage. L'église abbatiale - L’abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe est située à Saint-Savin dans le département de la Vienne. Bienvenue à Saint-Savin dans les Hautes-Pyrénées. La commune est rattachée à l'académie de Grenoble. [1] L'émigration des nobles est précipitée ; seuls deux hommes prendront le risque de rester dans la région : Gabriel de Ballodes de Pastourat et Henri Déalis de Saugean. Au V e siècle, Savin et Cyprien, deux chrétiens, sont martyrisés par des païens sur les rives de la Gartempe. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. La Gartempe. Elle périclitera lentement. La commune doit son nom au saint Savin de Cerisier, d'origine macédonienne, qui vécut un temps en Gaule lyonnaise (Bresse actuelle) avant de s'installer dans le Poitou, aux environs de Saint-Savin-sur-Gartempe. Tous deux entrent au monastère de Saint Martin de Ligugé. La dernière modification de cette page a été faite le 28 novembre 2020 à 19:04. En 1624, l’abbaye est délabrée, il pleut dans l’église et un côté du cloître est à terre. A l’ouest, le logis abbatial construit devant le porche d’entrée de l’abbatiale et à proximité la basse-cour et les écuries. Après 13 ans d’une vie édifiante, son corps sera redescendu au monastère. Nous contacter pour + d'informations. Sur les ruines probables d’un castrum – nommé “Palatium Aemilianum” – s’installèrent des religieux avec leur abbé. Les façades et les toitures, l'escalier à vis de la tour hexagonale du XVe siècle font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 15 septembre 1954[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12]. Die romanische Abteikirche, begonnen in der Mitte des 11. Avant la Révolution française, la … L’une d’elle possède une griffe sculptée en forme de serpent lové (au nord), l’autre représente un quadrupède couché, sans doute un agneau (au sud). Histoire de l'Abbaye Saint Savin et Saint Cyprien étaient deux ermites vivant à cet endroit sur les bords de la Gartempe au Vème siècle. 26 févr. La commune, proche de la frontière avec l'Espagne, s'étend sur 3,9 km² et compte 380 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Surnommée « La Sixtine Romane » par André Malraux, l’Abbaye de Saint-Savin est le seul monument de la Région Nouvelle Aquitaine Classé au Patrimoine Mondial de … Saint-Savin-sur-Gartempe, communément appelée Saint-Savin est une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine. « Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, Saint-Savin et Demptézieu n'ont formé qu'une seule et même communauté d'habitants Â», Population municipale légale en vigueur au 1. L'A43 qui relie la commune à Lyon et à Chambéry passe à quelques kilomètres au sud du territoire communal, ce qui lui permet d'être desservie par une bretelle de sortie: La route départementale 522 (RD 522) relie la commune de Saint-Jean-de-Bournay à la commune de Courtenay après avoir traversé Bourgoin-Jallieu et Saint-Savin. Saint-Savin est un petit village français situé dans le département des Hautes-Pyrénées et la région de l'Occitanie (anciennement région Midi-Pyrénées). En 1608, douze moines seulement y résidaient. Histoire de la commune. En 1793, la commune a pris brièvement le nom révolutionnaire de « Valbon Â»[1]. 2019 - Découvrez le tableau "Saint Savin" de Destination Sud Vienne Poitou sur Pinterest. La salle capitulaire est le seul vestige, avec l’abbatiale, des bâtiments du XIIe siècle. Ce pont a été construit à l’époque gothique, au 13ème siècle ou début 14ème siècle, entre Saint-Savin et Saint-Germain, sur le nouvel itinéraire reliant Poitiers à Bourges. La commune s'étend sur 24,6 km² et compte 4 156 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2006. Les moines s’y réunissaient sous la présidence de l’abbé pour partager la Règle de St Benoît et prendre les décisions en commun. La présence de la Gartempe est particulièrement importante dans l’histoire de la commune : bien qu'il existe une traversée à gué en aval du Vieux-Pont jusqu'au 19e siècle, la traversée principale se faisait, contre paiement d'un droit de passage, par le vieux pont, puis par le nouveau pont au milieu du 19e siècle. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. L’aile est abritait, au rez-de-chaussée la sacristie et la salle capitulaire et sur deux étages un dortoir de dix-huit cellules. Les habitants de Saint-Savin se nomment Saint-Savinois, Saint-Savinoises. Seit 1983 gehört sie zum UNESCO-Weltkulturerbe. Livre histoire SAINT-SAVIN (Histoire de) par Émile Bodin. Ses habitants sont appelés les Saint-Savinois et les Saint-Savinoises. Le XVIIIe siècle sera essentiellement marqué par des procès et des contestations entre les moines et les abbés au sujet des revenus, entre les moines et les habitants à propos de la vallée de Cauterets. Saint-Savin est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Quelques pâturages permettent la pratique de l’élevage. Classée Monument Historique en 1840, l’église fut, une nouvelle fois, très endommagée par un fort séisme en 1854. Entre-temps les bâtiments avaient eu à souffrir de deux tremblements de terre importants : le premier en 1660, le second en 1754. « Du Moyen Âge à la fin de l'Ancien Régime, Saint-Savin et Demptézieu n'ont formé qu'une seule et même communauté d'habitants » , dont Demptézieu était le centre de la châtellenie , notamment avec le château fort [ 8 ] . Malgré l’introduction de la réforme de Saint-Maur et ses projets de restauration, l’abbaye ne retrouvera pas au XVIIe et XVIIIe siècles sa prospérité d’antan. Par la suite, en raison de l’incurie des moines et après la décadence qui suivit la mort de Charlemagne, l’abbaye, ruinée, fut complètement réorganisée et richement dotée en 945 par le comte Raymond Dat de Bigorre et deux vicomtes du Lavedan, Anermans et Anerils. Le plus ancien document mentionnant la commune date de l'année 993, avec la forme Saint-Saviniatico[1]. Saint-Savin est une petite ville française située dans le département de l'Isère et la région d'Auvergne-Rhône-Alpes (anciennement région Rhône-Alpes). En 1794, la commune de Demptézieu est rattachée à la commune Saint-Savin. Les baies géminées donnant sur l’ancien cloître disposent de deux chapiteaux très intéressants au décor archaïque et symbolique. La retombée des voûtes se fait sur deux colonnes à base romane. Elle n’était qu’une reconnaissance officielle d’une longue histoire faite de luttes, de troubles et de manque de clarté. La totalité du territoire de la commune de Saint-Savin est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[6]. Histoire de l'Abbaye Saint Savin et Saint Cyprien étaient deux ermites vivant à cet endroit sur les bords de la Gartempe au Vème siècle. Elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco car elle abrite un très bel ensemble de peintures murales romanes très complet, bien conservé et unique en Europe. L’origine du village remonterait aux environs du IVe siècle après Jésus-Christ. Les hivers sont généralement assez froids et marqués par des gelées fréquentes, d'autant plus que le secteur resté très longtemps marécageux est souvent marqués par de nombreuses brumes matinales et des brouillards plus ou moins persistant durant les périodes froides. Les chapiteaux, remployés, pourraient être d’origine mérovingienne ou carolingienne. Le monastère date au moins du Xe siècle et a été construit en lieu et place d'un fort gallo-romain dénommé anciennement Palatium Æmilianum (« Palais Émilien »). Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Cette salle rectangulaire d’environ 8 m sur 6 m est composée de six travées carrées, voûtées d’ogives en boudin. Louis le Pieux prie saint Benoît d’Aniane d’établir vingt moines dont il choisit l’abbé dans l’établissement monastique fondé, vers 800, avec le concours de Charlemagne. L'église romane de Saint-Savin faisait partie d'un monastère bénédictin très influent en Bigorre. La commune possède encore une "fontaine Saint-Savin", … Les étés sont chauds et plutôt secs, mais ceux-ci connaissent de nombreuses périodes orageuses. La Révolution, dans ses prolongements terrorisants, provoque de multiples changements : le 10 mars 1791, vente des biens du prieur Crépelle ; en 1793, la ville est renommée Savin tout simplement. Dès 1918, la commune de Saint-Savin décide de se porter acquéreuse du château de Menon qui n’est plus occupé par la famille. Après avoir reçu une brillante éducation, il quitte sa famille et son pays pour se rendre chez des parents qu’il avait en Gaule, dans le Poitou. De nos jours, il ne reste de ce monastère que l'abbatiale et la salle capitulaire datées du XIIe siècle. Ce bourg primitif s’appelait Bencer ou Bencus. Ce fut la date de l’affiliation à la puissante abbaye de St Victor de Marseille, le but étant de rétablir la vie commune et la discipline. Ses peintures, réalisées par les moines bénédictins, représentent le plus vaste ensemble de peintures romanes d'Europe. Abbaye Bénédictin Abbatiale Abbaye de Saint-Savin-de-Gartempe Construite vers 1040 sur un plan de croix latine, on a commencé par le chœur et le transept.